GIRAGA 2019

Cinque Terre

Le groupe GIRAGA est forme de mathématiciens de l'université d'Abomey-Calavi (benin) et de université de Yaoundé 1 (Cameroun). Il organise tous les deux ans un séminaire international alternativement au Cameroun et au Bénin.

Le but de ces séminaires est de sortir les mathématiciens d'Afrique de leur isolement en leur donnant l'occasion de se rencontrer entre eux et avec d'autres mathématiciens issus d'autres continents. Ces séminaires ont également pour objectif de former des étudiants de troisième cycle. Les séminaires GIRAGA comportent deux types d'activité: Des cours sur des sujets précis de troisième cycle Des communications de participants sur leurs travaux scientifiques

Le GIRAGA est né sûrement à partir du colloque organisé par le CIMPA à Yaoundé en 1983 à l’initiative du feu Professeur Grisvard. En effet, c’est au cours de ce colloque, auquel a été invité entre autres J.P. Ezin, l’actuel Directeur de l IMSP, comme conférencier, qu’est née l idée d’une collaboration entre d’une part les analystes et géomètres de Yaoundé et d autre part les analystes et géomètres de Cotonou. En 1984, au cours d’une mission d enseignement effectuée a Yaoundé par J .P. Ezin, alors chef du département de Mathématiques à Cotonou, il a été décidé de concert avec les Mathématiciens du département de Yaoundé d’organiser un séminaire scientifique tous les deux ans alternativement à Cotonou (BENIN) et à Yaoundé (CAMEROUN). Pour activer la recherche en analyse, en géométrie (au sens large) et leurs applications. Ce faisant, les initiateurs espéraient contribuer au renforcement des bases mathématiques des jeunes chercheurs et à la brisure de l’isolement des mathématiciens qui tentaient de s’installer en Afrique. C était aussi pour eux une façon de mettre en application les résolutions du colloque du CIMPA de 1983 à Yaoundé.

En 1986, le premier séminaire eut lieu à Yaoundé sous forme de cours intensifs de niveau 3e cycle, entrecoupés par de courtes communications des participants. Ont assuré les cours cette année-là, les Professeurs J.P Bourguignon, F. Cagnac et P. Dazord.

En 1988, comme convenu, le deuxième séminaire eut lieu à Cotonou en décembre. Les cours furent assurés par les Professeurs Y. Choquet-Bruhart, J.P Ezin, C. Margerin et J. Pradines. La particularité du séminaire de 1988, c’est que un mois plus tôt, le gouvernement du Bénin, avec l’appui du Centre International de Physique Théorique de Trieste avait créé l’Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques de Porto-Novo. Le séminaire de 1988 fut l’activité de lancement de cet Institut créé sur la base d’un projet initié par J.P Ezin (au cours d’un séjour postdoctoral 86-88 à l’ICTP) et soutenu très activement par des mathématiciens et physiciens en poste à Cotonou. Ce séminaire connu aussi cette année son baptême et devint: Séminaire GIRAGA: Groupe Interafricain de Recherche en Analyse, Géométrie et Applications.

Les séminaires GIRAGA sont ouverts à tous les pays africains. Mais c’est surtout les francophones qui ont été majoritaires aux séminaires GIRAGA et c’est une raison pour laquelle il a été choisi de donner les cours en français, même si les communications elles peuvent être en anglais. D’année en année, le nombre de participant n’a cessé de croître grâce aux financements du Ministère français de la coopération, du CIMPA et de l’ICTP. Cependant le GIRAGA ne parvient pas à satisfaire toutes les demandes en participation qui tournent autour de la centaine. Le nombre maximum de participants retenus jusqu’à présent est de soixante (70) environ en 2006.